Compte rendu Manche Le Mans – Coupe de France Promosport

Nous voilà sur la course Promosport du Mans, un circuit que j’apprécie énormément même si j’étais déçu de ma performance l’année dernière en me qualifiant en finale B, alors certes j’avais gagné en 600 mais ce n’était pas l’objectif, j’ai à cœur de faire mieux cette année.

Jeudi :

Donc me voilà arrivé sur ce circuit mythique jeudi matin où je rejoins toute l’équipe de copains ( Pierrot, Arnaud, Margaux, patrack, Mike Daniel, Cardi etc ). Ils m’ont gardé une petite place et je peux donc m’installer aisément.

Je prends une séance d’essai l’après midi, histoire de vérifier le comportement de la moto suite à ma chute du dimanche précédent.

C’est avec l’esprit préoccupé que je pars donc.

 

Je suis rapidement rassuré car je sens que la moto est saine et le feeling est bon et je suis tout de suite dans mes chronos de l’an passé.

Le vendredi est une journée chargée: deux séances d’essais, contrôle technique, contrôle administratif, briefing, tour de circuit conseil. Bref on va pas s’ennuyer.
Après un changement de démul, je me rend compte que ce choix est payant vu que je bats mon record personnel. De bonne augure pour la qualif du samedi. Je passe toutes les verifs et prépare la moto pour le samedi où j’aurai la qualif et la course dans l’après midi.

 

Samedi matin: départ pour la qualif sur une piste sèche. Bon une chose est sure, je n’aime toujours pas les qualifs et je pars l’estomac vide. Mais je commence à m’y habituer.

Je pars dans les premiers pour ne pas me retrouver dans le cas de Cardi qui est parti dans le paquet et qui a été gêné. Je prends le bon paquet ce qui me permettra d’avoir une piste relativement claire. J’explose mon chrono de référence en 1.47’9. Une belle satisfaction !! Cela me place 5ème de ma série et 10 ème sur la grille de départ de la finale A !!!

Course 1:

Il fait beau et assez chaud, j’ai à cœur de faire une belle course suite à une triste nouvelle que j’ai appris. Je suis donc très motivé et avec l’objectif de me battre pour la victoire en 600. Je suis 2ème 600 sur la grille. Je me place pour le départ, les feux s’allument… c’est parti.

Je prends un bon départ et me place vite à l’intérieur pour la chicane Dunlop réputée pour les accrochages au premier tour. Comme souvent ça s’accroche dans le paquet derrière et rapidement le drapeau rouge est sorti… tout sera à refaire !! De retour en pré grille je vois l’ami François qui est là, Cardi aussi. Bon déjà ce sont pas les copains qui sont au bac c’est rassurant.

En attente dans la pit lane, quelques gouttes commencent à tomber… rien d’inquiétant mais fais chi** quand même !! C’était prévu grand soleil !! Et d’un coup… le déluge !! sauf que personne n’avait prévu les pneu pluies. Là, c’est la galère…

Patrack part me chercher en courant les jantes pluie, le reste de l’équipe me trouve des outils. Lorsque les roues arrivent le départ est annoncé dans moins de 5min. On se fait tremper et avec le stress je n’arrive à rien. Patrack l’a bien remarqué et me fait me mettre à l’abri pendant qu’ il gère parfaitement les roues avec Pierrot et l’équipe. Quelle chance d’avoir des copains comme ça dans ces moments là.

La moto est prête a temps et nous voilà parti pour une course sur une piste détrempée !! Super… je n’ai jamais vraiment roulé sous la pluie. Beaucoup de pilotes ne prendront pas le départ faute de pneus pluie.

Lors du tour de formation, un pilote devant moi s’envole à la sortie du raccordement. Pas de bobo pour lui mais du liquide sur la piste. On attend le nettoyage, moteur éteint sur la grille. Je ne suis vraiment pas serein dans ces conditions. De longues minutes se passent et je me demande bien ce que je fous ici !! Le départ des deux tours de chauffe est donné, je me force à me mettre dans le paquet avec les premiers pour essayer de prendre des sensations et des repères sous pluie..

Ça y est, le départ est lancé pour une course sprint de 8 tours seulement !! A la sortie de la dunlop le pilote de tête chute et se retrouve au milieu de la piste quand toute la meute arrive. Coup de stress pour l’éviter, c’est passé et je me retrouve 4ème !!

A la sortie de la chapelle ce n’est pas compliqué, je n’y vois rien !!! Ne me sentant pas en sécurité, je décide de passer à l’offensive immédiatement et je double un premier concurrent aux freins puis un autre à l’entrée du garage vert. Je suis deuxième juste derrière le 1000 de Kevin Bonnin. Oui oui, P2 !!! truc de fou, j’aurais jamais pensé ça !! Une place inespérée.

Je décide donc de me caler derrière lui, il ouvrira la piste, c’est moins dur d’être derrière et je n’ai pas la prétention de pouvoir battre un 1000 sur ce circuit qui les favorise avec ces grandes lignes droites. Lui aussi le sait, il se retourne souvent pour voir si je le suis. Grâce à cela nous creusons l’écart. Un beau high side me fait perdre le contact avec mais dans la montée de la ligne droite des stands, je le vois tirer tout droit dans le bac !!!

Put*** je suis P1 !! Sous la pluie !!! Mais nous ne sommes pas à la mi course et les tours me paraissent interminables. Une frayeur sur l’angle en touchant un vibreur me rappel à l’ordre. Ça glisse bien un vibreur mouillé !! Mais j’arrive à prendre du rythme sous la pluie et étonnamment je me sens à l’aise !! Je suis panneauté avec 10s d’avance !! Désormais je ne peux plus lâcher, pour l’équipe qui a fait un travail fabuleux, pour cette triste nouvelle que j’ai appris, pour l’anniversaire de mon papa. Je me paye même le luxe de prendre le meilleur tour en course dans ces conditions !! Alors que je boucle l’avant dernier tour je me dis : « oh put*** je suis chaud patate sous la pluie » presque on se prendrait pour un pilote de GP.

Le temps d’une demi seconde oui… un énorme high side me fait monter en l’air au raccordement. Bon… non ! On est pas au GP, ça fait peur, vivement que ça se finisse !!!

A l’entame du dernier tour je pointe avec 13s d’avance!! Je ne veux pas couper le rythme pour ne pas partir à la faute et je vois enfin le damier après ce tour interminable !! On l’a fait !! On a gagnééééééé. De la folie !!! J’éclate de joie sous mon casque !!! De retour dans les stands c’est une sensation dingue de se dire qu’on l’a fait, devant les 1000 !! Monter sur le podium de ce circuit mythique quel bonheur !! Et ça motive pour y retourner !! une fois qu’on est monté sur la boite on veut plus en descendre !!
Encore merci à toute l’équipe sans qui cette victoire n’aurait jamais pu être possible.

Course 2 :

Une course qui s’annonce bien plus difficile car sur piste sèche !! J’en suis presque à souhaiter une bonne pluie !! Je prends un bon départ et vire 8ème. Je remonte un peu pour prendre la tête du classement 600 ! Je roule seul car le groupe de tête, composé de 1000 a pris le large. Malheureusement en voulant creuser l’écart sur mes poursuivants je me rate au freinage de la dunlop et je suis obligé d’élargir. Je me fais passer et pointe au 10ème rang et 2ème 600.

Bien décidé à remonter je parviens à réduire l’écart à environ 1s. Mais mon adversaire est bien panneauté et du coup il force pour remettre de la distance. Je sens que je suis à la limite sur l’angle, sentant l’avant bouger. Je décide donc de lâcher et consolider cette place. Suite à une chute je me retrouve 9ème et finirai à cette place ce qui me fait gagner le weekend au cumul des deux courses.

Une grosse fierté et satisfaction en étant en 600 !! De plus j’ai roulé en 1’48 régul en course donc satisfait de ce rythme de course. Une belle progression depuis l’année dernière !!

Je tiens à remercier tous ceux qui étaient présent sur ce weekend, qui sont venus m’aider, ou juste venir échanger quelques mots avec moi !!! Merci aux photographes, à mes partenaires et sponsors sans qui tout cela ne serait pas possible : pam-racing, batichauffe, action bike, la cordonnerie la ville du bois, basic moto france, mecacyl, le cmpn ( mon moto club ).

2 Replies to “Compte rendu Manche Le Mans – Coupe de France Promosport”

  1. […] Compte rendu Manche Le Mans – Coupe de France Promosport […]

  2. […] Pour plus de détails sur cette manche de la Coupe de France Promosport. Lire le compte rendu […]

Avant de laisser un commentaire, merci de lire la politique de confidentialité