Compte rendu Manche Magny-Cours- Coupe de France Promosport

Mercredi :

Arrivé le soir, je rejoins toute la bande qui vient d’arriver sur place !! On a encore une fois un super campement avec de la place !!

Jeudi :

Alors que je vais à l’admin prendre des sessions, je me retrouve dans une file d’attente de dingue où je passe une heure… Quelle organisation !! Du coup la première session est pliée. J’arrive tout de même à récupérer trois sessions pour la journée !! Nikel car j’ai un gros manque d’expérience sur ce circuit et j’ai besoin de rouler pour prendre des repères.

Je pars pour la première session, déjà beaucoup de monde en piste. Une session qui a pour but de me remettre le circuit en tête mais je me rends vite compte que la démul ne va pas… Ça va vite dans la ligne droite après Estoril du coup je suis trop au rupteur.

Changement pour la seconde session. C’est déjà beaucoup mieux mais je n’arrive pas à avoir les bons repères et je sens que je perds beaucoup de temps !! En revanche les chronos descendent et c’est plutôt encourageant car je n’avais roulé qu’une fois ici et j’étais en 59′.
Grâce aux conseils de Patrack, Mike et Dorian, j’arrive à travailler sur la troisième session, mais le souci est clairement le trafic qui est juste impressionnant. Jamais vu ça et les écarts de niveau sont monstrueux ! Difficile même de travailler les repères qui me sont donnés.

Le soir, tour de circuit avec Margaux, les frangins et Dorian qui a un gros niveau en 600 ici, ses conseils vont être précieux.

Vendredi :

Je prends deux sessions le matin histoire d’avoir l’après midi tranquille pour toutes les vérifications techniques etc. Lors de la première session je me sens bien sur la moto, les chronos descendent mais toujours ce soucis du nombre de motos en piste… impossible à rouler !! Je décide de revendre ma deuxième session !!
L’après-midi est consacré aux vérifications, à l’administratif où on me remet une coupe qu’on avait oublié de me donner au Mans !! C’est cool de commencer le weekend avec une coupe !! Le technique se passe bien et on passe toutes les motos en un temps presque record !!

Samedi, jour de qualif !! :

Je roule le midi et vu le nombre de pilotes dans chaque session (44 dans ma session) je fais le choix de partir en premier pour tenter d’avoir quelques tours clairs!! Pari gagnant car j’ai quatre tours lancés clairs ce qui me permet un chrono de 1’52.3 ! Il y avait la place d’un gros 51 mais déjà très satisfait de ce chrono.
Cela me place 6ème de ma session et me placera 16ème sur la grille de départ ! Mais surtout 3ème 600. Ce qui me donne l’envie de jouer la gagner dans la catégorie en course !!
Pour le reste de la journée on aide les copains qui roulent l’après-midi vu que mes deux courses auront lieu le dimanche !

Dimanche :


-Course 1 :

Motivé à bloc, je suis bien décidé à prendre le bon wagon. Il va falloir faire un bon départ !! Un bon départ… mais c’est le tour de chauffe !! Il va falloir refaire la même au vrai départ. Certains sont déjà bien chauds pour ce tour !! Me voilà placé sur la grille. Je fais de nouveau un bon départ, je gagne plusieurs places mais je me fais enfermer un peu dans le premier gauche. Je gagne malgré tout plusieurs places et me retrouve pas loin du top 10 à la sortie d’Estoril. Gros freinage pour Adélaïde, je prends plusieurs places et me retrouve deuxième 600.
On déclenche à Adelaïde et là… c’est le drame, j’entends ce bruit caractéristique d’une moto qui glisse et avant même de pouvoir faire quoi que ce soit je me retrouve percuté de plein fouet, tapé sur l’arrière de la moto et à la cheville. Je ne lâche pas la moto et me relève rapidement mais là… en plus de la colère de m’être fait percuter (un classique à ce virage pour des pilotes beaucoup trop optimistes…) je sens une douleur énorme à la cheville, je me dis qu’elle a du casser… Néanmoins je parviens à relever la moto. Alors que je remonte et redémarre pour repartir en course (oui je ne suis pas encore dernier, des motos passent encore) un commissaire me ramène mon cale pied qui a cassé…

Fin de course, retour aux stands par la voie de sécurité. Dégoûté !!! Tout le monde m’expliquera que le pilote qui m’a percuté est arrivé sur la roue avant, avant de tomber et m’embarquer… Bref ça m’énerve mais on ne refera pas la course… En attendant me voilà parti au médical pour un check up. A priori ce n’est pas cassé, une bonne nouvelle !! Au passage je suis impressionné par le matériel et les moyens médicaux présents sur le circuit !!

C’est leur du faire le bilan de la moto. Le support de repose pied a cassé et grâce à Mike et mon papa un nouveau support provisoire est bricolé. Le bracelet remis à sa place mais on se rend vite compte qu’il est tordu. N’en ayant pas de rechange, je devrai m’adapter !! On arrive à faire en sorte que l’accélérateur qui grippe un peu revienne bien. Bref la moto est roulante pour la course 2 !!

-Course 2 :

C’est l’heure d’y aller, le plus dur, c’est d’enfiler la botte avec une cheville gonflée et douloureuse. Une fois mise, et après avoir respiré un peu, ça va. On se met en pré grille où il fait chaud. Le tour de mise en place me permet de déjà savoir que je vais souffrir durant la course, il va falloir serrer les dents. Je prends un bon départ et prends le bon wagon.!

Malheureusement je me rends vite compte que le guidon tordu me déséquilibre la moto sur les gros freinages ce qui me met beaucoup de mouvements. De plus sur les gros appuis à droite ma cheville me met des décharges électriques. Cette douleur me fait rater Estoril où je sors tout droit. C’est le défilé devant moi 6 motos me doublent. Je repars loin et je force pour revenir, a défaut de jouer la gagne en 600 au moins être dans les points !! J’ai un souci avec mon repose-pied je sens qu’il tourne et je glisse dans ces moments-là.

Alors que je suis revenu sur le groupe devant moi, je commence à remonter et doubler mais une grosse chute au virage du lycée oblige la sortie du drapeau rouge. Retour au stand où il faut régler ce soucis de repose-pied, réussir à boire assez pour la fin de course. On nous annonce que ça repart mais au final on nous fait attendre en plein soleil en bout de Pit Lane. Beaucoup de tension en plus de l’énervement de rater ma course à cause des douleurs et la moto qui ne va pas comme je le souhaite.

On repart pour 6 tours, autant dire qu’on va mettre la douleur de coté. Je refais un bon départ mais une nouvelle fois je me fais enfermer. J’assure le freinage d’Adelaide qui me coute quelques places. Je vois les premiers 600 partir et je n’arrive pas à tenir, en revanche je tiens derrière un R1.

Alors que le dernier tour est affiché, je suis sur le point d’assurer ma place. Malgré la douleur et le fait que je n’arrive plus à appuyer sur le repose-pied droit, étant déjà frustré de ma course, je décide de forcer. J’arrive au virage du 180 collé au R1, je sors bien mais il me manque pas grand chose pour doubler aux freins d’Imola, je décide de faire une grosse sortie de ce virage.

Mon prédécesseur assure les freins, moi je fais un gros freinage #porkediass !! Je rentre à l’intérieur et je parviens à passer. Descente du Lycée à fond, je ferme les portes et parviens à garder la place. Je finis 14ème…

Frustré et déçu car il y avait la place d’aller jouer dans le top 10 ce weekend et surtout jouer aux avants postes 600 mais c’est la course… J’ai fais au mieux mais content d’avoir pu finir.

Merci à tous ceux qui m’ont aidé et qui ont subi mon énervement du weekend !!
Courage aux copains qui ont chutés aussi et qui ont eu moins de chance que moi.

C’était pour moi la dernière course de la saison !!

Je vais déjà préparer la saison 2020, la recherche de sponsors et autre donc si vous voulez vous joindre à moi n’hésitez pas à me contacter.

One Reply to “Compte rendu Manche Magny-Cours- Coupe de France Promosport”

  1. […] Compte rendu Manche Magny-Cours- Coupe de France Promosport […]

Avant de laisser un commentaire, merci de lire la politique de confidentialité